timeline_pre_loader
2016

Construction au Cambodge de 5 nouveaux bateaux pour 3 autres villages lacustres du Tonle Sap

Rapatrié de Mananjary où il était sous utilisé, le Firaisankina 1, a été remis en service comme navette médicale pour desservir le centre de santé de Tanambao sur les Pangalanes Nord, côte est de Madagascar

Mise en service d’une pirogue en acier galvanisé de 17m, le Firaisankina 2, pour assurer à Madagascar le transport des personnes et des marchandises sur le canal des Pangalanes Nord entre Toamasina et Andovoranto

2015

Première mission au Cambodge avec la mise en service de trois bateaux pour le village lacustre de  Phlov Touk sur le Tonle Sap, le plus grand lac d’eau douce d’Asie alimenté par le Mékong, non loin d’Angkor.

Mise en service en juin à Nosy Be d’une nouvelle vedette de 8m, Tosca, pour remplacer l’Aïda transférée à Mahajanga, FY.

2014

Construction de 6 pirogues de 7m50 équipées d’un filet de pêche et d’une glacière pour la conservation du poisson qui ont été données à 4 villages riverains du canal des Pangalanes sur la côte est de Madagascar.

Le  jury du Cluster Maritime Français décerne à Marins Sans Frontières son  « Coup de Cœur 2014 « pour son action en faveur des populations isolées et défavorisées dans les pays en voie de développement.

2013

Construction au Bénin d’un bateau en bois de 9m50 équipé d’un moteur HB de 60 CV mis à la disposition de l’association Jeunesse Sans Frontières pour permettre aux écoliers et aux villageois d’Okpa de franchir le fleuve Okpara qui les sépare de la ville la plus proche.

2012

Construction à Miandrivazo et mise en service d’un deuxième bateau en acier de 17 mètres, le Salama 2, destiné à doubler sur le fleuve Tsiribihina la logistique des missions médicales de l’association Ar-Mada.

2011

Affectation à Mananjary d’une coque aluminium équipée d’un moteur HB de 25 CV, le Firaisankina, pour assurer sur le canal des Pangalanes et les fleuves Mananjary et Namorona les missions médicales du Service de Santé du District. L’exploitation de cette coque assurée jusqu’en 2012 par l’association Akanin’Ny Marary a été reprise en 2013 par le Diocèse de Mananjary.

Le prestigieux prix de l’Institut Français de la Mer est attribué à notre Président, Monsieur Jean Ducluzeau, pour récompenser son action à la tête de Marins Sans Frontières.

Arrivée à Nosy-Be en fin d’année d’une vedette d’assistance et de secours maritimes, l’Aïda. Elle a été transférée à Mahajanga en 2013 où elle sert au sauvetage en mer et à la formation pratique des élèves de l’Ecole Nationale d’Enseignement Maritime (ENEM)

2010

Construction à Dakar avec le soutien financier de la Société Cultisol  et de la Société Louisiane d’un bateau en résine polyester de 12 mètres, le Kassoumaye, pour assurer sur le fleuve Casamance et sur ses bras, les Bolongs, la logistique des missions médicales de l’association Anima de Nyons (26).

2009

Remise en état de la pirogue construite en 1998 à Antalaha et son transfert à Sambava pour servir d’ambulance médicale sur le fleuve Bemarivo. Ce bateau nous a été restitué en 2011 par la Santé pour cause de sous-emploi.

Achat à Miandrivazo d’un bateau en acier de 17 mètres, le Salama 1, pour assurer sur le fleuve Tsiribihina la logistique des missions médicales de l’association Ar-Mada au départ de Masiakampy.

2008

Construction à Mananjary et mise en service d’un bateau de 12 mètres en bois, le Fihavanana pour assurer sur le Canal des Pangalanes les missions médicales de l’association Ar-Mada entre Andevoranto et Vatomandry. L’exploitation de ce bateau a dû être arrêté en 2011.

2005

Réouverture à Bang Ben (Thaïlande) d’un petit chantier de construction de bateaux pour venir en aide aux pêcheurs touchés par le tsunami du 26 décembre 2004. Jusqu’en octobre 2006 ce sont 89 bateaux de pêche de 10 à 12 mètres construits en bois selon les méthodes traditionnelles et équipés d’un moteur hors-bord placé tout à l’arrière « long tail » qui ont été remis au fur et à mesure à ces pêcheurs.
Cette opération a été rendue possible grâce à l’appui financier qui nous a été apporté par la Fondation de France, le Ministère de la Coopération et le Comité National des Pêches Maritimes.

2004

Construction sur fonds propres à Brickaville (Madagascar) d’un bateau fluvial en acier mis à la disposition du Médecin Chef de ce district pour assurer la desserte de 8 unités sanitaires situées sur des fleuves et des rivières.

2002

Le désenclavement de la presqu’île d’Ampasindava est assuré maintenant par un navire de l’association, le Zarga, qui assure gracieusement 9 fois par an la desserte de la presqu’île.

1999

Marins Sans Frontières assure le désenclavement de la presqu’île d’Ampasindava située au Nord-Ouest de Madagascar dans la province d’Antsiranana (ex Diego Suarez). Le démarrage de cette opération s’est fait au moyen de vedettes que l’association affrétait à raison de 3 ou 4 par an.

1998

Construction sur fonds propres d’une pirogue en acier pour assurer la desserte de 4 unités sanitaires situées sur le fleuve Ankavanana dans le district d’Antalaha (côte nord-est de Madagascar).

1995 - 1997

Construction et mise en service de 2 bateaux sur le lac de Cahora-Bassa au Mozambique (275 Km de long) dans le cadre d’un programme d’assistance à la santé et de transport.

1994 - 1996

Programmes de transports humanitaires au cours de la crise à Haïti avec le soutien de la CEE.

1993

Programme d’appui logistique et technique aux districts côtiers de la province de Cabo Delgado sur la côte nord du Mozambique. .Construction d’un bateau d’assistance sanitaire, le Vila Da Ibo, réhabilitation, reconstruction et équipement de huit maternités et centres de santé. Financements par la CEE, Danida, Coopération Française, Nations Unies.

1989

1er contrat signé avec l’Union Européenne dans le cadre des accords de Lome IV pour l’assistance aux populations réfugiées ou déplacées. Le Listaos sillonnera la côte nord du Mozambique (provinces de Cabo Delgado et Nampula) jusqu’en 1992.

1988

Première intervention du Listaos au Mozambique pour soutenir sanitairement à partir de la mer les camps de réfugiés agglutinés sur la côte. Financements privés : Fondation Rhône Poulenc Santé, Assurances Gras Savoye, ICOM, Bombard, Suzuki, Apple.

1987

Le Prix Rolex de l’Esprit d’Entreprise est décerné à J.Autran pour son projet d’aide aux pays en voie de développement de l’Océan Indien avec son navire de 350 tonnes, le Listaos.

1987 - 1992

DE 1987 À 1992 : LE LISTAOS, LE PREMIER BATEAU D’AIDE

listaosLe Listaos, premier bateau d’aide, intervient de l’Océan Indien au Mozambique.En 1987, le Prix ROLEX de l’Esprit d’Entreprise est décerné à J.Autran pour son projet d’aide aux pays en voie de développement de l’Océan Indien avec son navire de 350 tonnes, le Listaos. Un an plus tard le Listaos fait sa première intervention au Mozambique pour soutenir, sur le plan sanitaire et à partir de la mer, les camps de réfugiés sur la côte. Financements privés : Fondation Rhône Poulenc Santé, Assurances Gras Savoye, ICOM, Bombard, Suzuki, Apple. Le 1er contrat avec l’Union Européenne dans le cadre des accords de Lome IV pour l’assistance aux populations réfugiées ou déplacées a été signé en 1989. Le Listaos sillonnera alors jusqu’en 1992 la côte nord du Mozambique (provinces de Cabo Delgado et Nampula).

1984

1984 : CRÉATION DE MARINS SANS FRONTIÈRES

Création de Marins Sans Frontières par Jacques Autran et Martine Le Fur.